0

Snapchat expliqué aux vieux… par un vieux

Snapchat diffuse du porn!!! Mon dieu, mais quelle horreur! Je suis absolument choqué… En fait, non pas du tout, parce que je m’en fous complètement. Je ne comprends pas la société moralisatrice des adultes, nés dans les années 70 ou avant, qui s’offusque de savoir qu’il y a des teubs ou des boobs sur snap. D’abord, ils ne savent même pas ce qu’est cette appli et, ensuite, étant passé par la casa de LLN ou le Club Med, je ne vois vraiment pas d’où on pourrait se permettre de critiquer nos dignes descendants.

C’est quoi Snapchat? C’est une simple appli pour envoyer des photos ou des films éphémères. À part sur leurs serveurs, les créations disparaissent. Que celui qui tente le coup de « il restera toujours des traces » s’essaye à effacer son fil FB et on en reparle. Vous pouvez me dire tout ce que vous voulez, mais qui n’a jamais remonté le fil de quelqu’un en recherchant une photo bien précise. Que la raison soit « bonne » ou « mauvaise », cela n’est pas la question. Sur Snapchat, impossible.

Et la question du porn? Mais toute la société est remplie de porn! Les ados ont été élevés avec le porn. Ils peuvent arriver aussi rapidement que nous sur des sites explicites. Perso, je n’appelle pas ça du porn. C’est juste des photos de bite plus ou moins en érection ou de nichons plus ou moins découverts. Une fois, je suis tombé sur un couple qui kette. Une fois, cinq secondes. Point. J’ai royalement réussi à tenir deux sessions de snaps sur LLNsnap. Aucun intérêt. Mais cela ne nous est pas adressé, nous sommes d’une autre génération.

Nous n’avons pas les mêmes codes que les jeunes, au même titre que nous nos parents ne nous « comprenaient » pas nécessairement. Maintenant, soyons sincères, qui n’a jamais été émoustillé par un mail suggestif reçu par son ou sa partenaire? Un petit sexto? Allez, soyons fous, une petite photo suggestive. La grosse différence, c’est que dans nos habitudes, cela laisse des traces… #DédicaceAuxInfidèlesPrisEnFlagACauseDUnSmsNonEffacé

Par contre, il ne faut surtout pas croire qu’il n’y a que du porn. Perso, pour en trouver, j’ai vraiment dû chercher. C’est comme ailleurs: il ne s’impose pas à vous. Ce n’est pas du tout le côté important de l’application. Le but, comme tout ce qui est réseau social, c’est de partager des trucs avec les copains, mes copains, pas des êtres lambdas. Évidemment, chacun en fait ce qu’il veut. Moi je préfère rigoler avec des images marrantes que de voir des inconnus à poil. Libre à vous de choisir.

Je ne peux que conseiller cette application. Vous verrez déjà que pour « devenir ami » vous devez connaître la personne, car il vous faut son numéro de téléphone. Sinon, vous devez la rencontrer physiquement pour échanger son code. Enfin, vous allez vous marrer de pouvoir mettre des conneries que vous ne mettriez pas sur FB. Vous savez, ce poivrot de plus de 40 ans qui s’est endormi dans votre canapé crevé saoûl… La photo fera rire vos potes et elle aura vite disparu.

Plus concrètement: vous pouvez envoyer votre oeuvre en mode public et elle restera 24h, donc tant pis pour ceux qui ne l’ont pas vue. Si vous préférez, vous choisissez le privé. Ce mode est sympa, parce que c’est vous qui décidez combien de temps la photo s’affichera et à qui. Il y a bien entendu la possibilité de prendre une capture d’écran, mais vous serez mis au courant, libre à vous d’en parler à la personne qui vient de le faire.

L’autre aspect hyper sympa est que vous pouvez « améliorer » les photos, rajouter des filtres, des couleurs, du texte, des gifs… En quelques instants vos snaps peuvent être plutôt comiques. Je ne dis pas non plus que c’est du grand art, mais pour quelque chose qui va s’afficher quelques secondes sur un écran de téléphone il n’y a pas besoin de plus. À partir du moment où vous êtes capables d’installer l’application sur votre smartphone, vous serez capables de vous amuser à customiser votre photo.

Enfin, il y a les groupes. Ce sont des snaps qui se partagent sur un compte géré par un administrateur. Un peu comme viedemerde 1. Il y en a sur LLN ou des comptes de students. En gros, tu envoies un snap, l’admin choisit de publier ou non. Évidemment, l’admin sait d’où il vient, mais il ne publie pas l’identifiant de l’envoyeur. Et puis, qui serait assez con que pour envoyer une photo à poil avec son vrai nom? Je n’ai jamais vu le moindre corps à poil qui aurait pu être « reconnu ». Il y a bien des #teamtatoo, mais je n’en ai vu aucun qui montrait en même temps son tatoo et son sexe.

Maintenant, franchement, si vous envoyez une photo de vous à poil à quelqu’un que vous connaissez… Il y a tout de même de fortes chances que vous sachiez ce que vous faites. De plus, si vous mettez juste une seconde, probalement que la personne qui reçoit n’a même pas le temps de faire ce screen. Vous croyez vraiment que votre cher et tendre « enfant » ne le sait pas? Il ne faut pas prendre les jeunes adultes pour des cons non plus, hein.

Allez les vieux, suivez les jeunes, c’est comique. 2 Je suis certain qu’ils savent très bien ce qu’ils font et qu’ils maîtrisent les réseaux sociaux bien mieux que nous. Nous pouvons leur faire confiance, nous les avons éduqués à l’esprit critique et à la responsabilité des actes. #OuPas. Rien qu’en disant que vous avez l’application, vous forcerez l’admiration et vous vous sentirez jeune.

De toutes façons, le jour où tous les vieux seront dessus, c’est que l’appli sera has-been… Un peu comme les vieux.

Mon snap: boucher-nicolas

  1. Oui, je parle à des vieux
  2. Ne vous sentez pas obligé de montrer vote teub sous votre panse à bière velue ou vos boobs qui tombent sous le nombril. L’avantage des jeunes qui se montrent, c’est qu’ils peuvent se le permettre, eux…
Profile photo of Nicolas

Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *