0

#Madagascar, Tana

L’arrivée à Tana nous met tout de suite dans le bain. Des dizaines de chauffeur de taxi nous sautent littéralement dessus pour nous emmener vers un hôtel. Deux choses sont démontrées d’entrée de jeu :

  • dire non à 10 personnes ne décourage pas les suivantes
  • on va se faire plumer

Le premier jour, on sourit de cela, mais au bout de 3 semaines, le fait de se faire constamment arnaquer devient insupportable. De nombreux malgaches se plaignent du manque de touristes, mais ne font pas le lien avec le fait qu’ils nous détroussent systématiquement. Au même titre que les agents du Mossad, lorsqu’ils vous ont fusillé, ils vous mettent une deuxième balle pour être bien certain d’avoir été efficaces. Bref, du début à la fin, à Madagascar, on se fait dépouiller.

Nous décidons de ne pas visiter Tana, mais de partir rapidement vers le sud de l’île. Quelques formalités nous font passer le temps, changer l’argent, prendre un numéro malgache et acheter les billets d’avion pour le sud. Une toute autre notion de temps se met en place…

Nous sommes à Tana, la terre a la couleur de la brique, le soleil nous réchauffe, c’est l’heure de goûter au rhum et de manger du zébu. Que la découverte du pays commence.

Profile photo of Nicolas

Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *