0

#Madagascar, prologue

Nous sommes le 18 octobre 2014. Le grand jour est enfin arrivé, nous partons donc avec Jean-Paul faire de la pirogue à Madagascar. Etant donné que nous avons la chance de savoir que les nombreux lecteurs qui nous suivent sont derrière un écran d’ordinateur en plein mois de novembre pluvieux, je vais m’attacher à vous écrire quelques billets afin de vous faire découvrir les belles choses que nous visitons.

Bien évidemment, jamais l’idée de vous imaginer en train de nous envier ou de vous lamenter sur votre pauvre bureau n’est venue se loger dans mon esprit. C’est ainsi que les lignes se borneront à avoir un style ennuyeux et dignes d’un message télégraphique. Ceci afin d’être certain que personne n’aura sauté de sa fenêtre du premier étage et finisse par, en plus, louper sa semaine de ski.

De surcroît, les faits ne seront jamais enjolivés et mon intégrité journalistique ne pourrait être remise en cause. Ce sera la stricte vérité vraie sans aucune exagération et la moindre once de mauvaise foi. Le mensonge sera bien chassé à coup de balais et d’anti-moustiques. Aucun événement ne sera amplifié ou passé sous silence, la rigueur journalistique et l’honnêteté intellectuelle seront mes partenaires, comme toujours.

Bien que la 4G soit présente sur l’île, elle n’a pas l’air très répandue. Un petit tour sur le site d’orange permet de savoir qu’il y a quatre rues de couvertes dans Tana et que sinon, les points de connections sont moins nombreux que les planètes de notre système solaire. Vous vous doutez donc que nos commentaires risquent d’être irréguliers, car oui, il existe un monde sans internet! Rien que cela, ça sent les vacances.

Pour vous raconter tout cela de vive voix, vous pourrez rencontrer vos deux aventuriers favoris lors du marché de Noël de Braine-le-Comte les 5, 6 et 7 décembre 2014. En effet, nous y serons pour partager avec vous une bonne raclette, un tout petit verre d’Ollon et peut-être se retrouver chez Momo pour une bonne fondue.

Si nous ne sommes pas là, c’est qu’il y aura eu un couac non prévu et peut-être que nous nous sommes égarés en route. Tout ceci étant précisé, j’avoue que je suis ravi de partager cette aventure avec vous alors que je suis en train de la vivre en plein mois de grisaille dans vos contrées… (Je sais, je me répète).

Largons les amarres!!!!!

Profile photo of Nicolas

Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *